Retrouver l’enregistrement du webinaire ici

En cette année d’élections consulaires, en cohérence avec nos positions et nos combats, les Écologistes du Midwest font de l’égalité femmes-hommes une priorité.

Des inégalités au travail qui ne semblent jamais se réduire, des violences subies, banalisées, niées, et impunies, des libertés entravées par les discriminations, le non respect de droits aussi fondamentaux que celui de choisir sa sexualité et de si et quand faire des enfants… La liste des atteintes aux droits des femmes est longue et chaque 8 mars est l’occasion d’en rappeler la teneur. 

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2021, Les Écologistes du Midwest réaffirment leur soutien aux mouvements pour l’égalité femmes-hommes, contre le sexisme et les violences faites aux femmes.

Aussi, nous sommes heureux de vous proposer un webinaire pluri-thématiques autour des discriminations faites aux femmes où sera abordé:

La Taxe Rose ou “Pink Tax” dans le monde d’aujourd’hui, par Hajar Habbal

La Taxe Rose est une discrimination fondée sur le sexe sous forme de discrimination économique. Elle se produit lorsque hommes et femmes sont facturés différemment pour des produits et services identiques. Elle désigne spécifiquement les frais supplémentaires imposés sur ces produits et services, commercialisés séparément pour les hommes et les femmes (ex., la différence de prix entre un déodorant « masculin » et un déodorant « féminin »). Cette taxe sexiste touche tout le monde différemment puisqu’elle existe dans de nombreuses industries même si on ne le remarque pas toujours.

L’accès à l’eau et les femmes, par Anne Le Strat, Ph. D.

Le manque d’eau contraint toute possibilité de développement économique, social et démocratique. L’inégalité dans l’accès à l’eau constitue l’une des plus grandes injustices, frappant les plus pauvres et les plus démunis socialement, et tout particulièrement les femmes. C’est à elles que revient dans de très nombreux pays la tâche quotidienne d’aller chercher de l’eau, au détriment de leur émancipation socio-économique. Enjeu vital pour l’humanité et le monde du vivant dans son ensemble, l’accès à l’eau constitue un des principaux défis auxquels nous sommes et serons de plus en plus confrontés à l’avenir. La compréhension des enjeux et la manière d’y répondre passent par les femmes!

L’égalité des sexes pour une paix durable dans le monde, par Dinah Lakehal 

L’agenda “Femmes, Paix et Sécurité” est un ensemble de résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU qui traite spécifiquement de la manière dont les femmes et les filles sont touchées de manière disproportionnée par les conflits violents et les guerres. Cet agenda reconnaît le rôle essentiel que les femmes ont dans la prévention des conflits, le règlement des conflits et la reconstruction des États. Plus généralement, cet agenda met en avant le rôle que les femmes peuvent jouer et jouent déjà dans les efforts de consolidation de la paix. 

Parcours d’une femme de science: Dr. Rosalind Franklin, par Isabelle Clerc, Ph. D.

Dr. Rosalind Franklin a vu sa prometteuse carrière éclipsée au profit de celles de deux hommes. Cette malheureuse expérience a été et continue d’être le sort de nombreuses femmes de science. À travers le malheureux sort de Dr. Franklin, Isabelle Clerc nous parlera de son expérience en tant que jeune femme évoluant dans le milieu de la recherche, et des aberrations qu’elle a pu voir ou entendre dans les couloirs des divers instituts dans lesquels elle a travaillé, et comment les combattre.

Devenir une femme de science et surmonter les discriminations, par Géraldine Schott, Ph. D.

Les discriminations envers les femmes dans le milieu universitaire et scientifique sont un fait. Cependant, il existe des méthodes, des ressources et de nombreux soutiens pour les combattre, passer outre et réussir dans ces milieux. À travers son parcours universitaire et scientifique, Géraldine Schott reviendra sur les moments clés qui ont fait basculer sa carrière vers la réussite, et comment faire avancer ces problématiques dans un environnement scientifique.

Retrouver l’enregistrement du webinaire ici

Les Intervenantes:

Hajar Habbal

Hajar est analyste financière fraîchement diplômée du Lake Forest College (LFC), où elle a étudié le business et l’entrepreneuriat. Au LFC, elle s’investit dans l’action sociale notamment dans la lutte contre le cancer et le soutien des enfants maltraités. Ses engagements lui ont permis de développer sa fibre humanitaire et sa ferveur pour les droits des femmes.

Anne Le Strat, Ph. D.

Militante féministe, écologiste connue et reconnue, Anne Le Strat a été élue Conseillère de Paris en 2001, Maire-adjointe de Paris chargée de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des canaux de 2008 à 2014. Elle fut aussi présidente d’Eau de Paris de 2001 à 2014. Universitaire en géopolitique, sa thèse porte sur les enjeux de l’eau dans le conflit israélo-palestinien. Anne vit aujourd’hui à New York et est co-secrétaire d’Europe Écologie-Les Verts Amérique du Nord.

Dinah Lakehal

Chargée de Programme au Global Network of Women Peacebuilders pour le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Dinah Lakehal travaille sur la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les Femmes pour la Paix et la Sécurité (FPS) . Elle œuvre aussi pour l’intégration d’une perspective fondée sur le genre dans les enquêtes sur les droits humains. Elle est auteure, co-auteure, et analyste de données pour plusieurs travaux de recherche sur les femmes, la paix et la sécurité.

Isabelle Clerc, Ph. D.

Docteur en biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, Isabelle travaille depuis 6 ans en tant que chercheuse bio-médicale a Northwestern University. Spécialisée dans les rétrovirus, elle étudie depuis plus de 10 ans les mécanismes mis en place par le corps humain pour se défendre contre le virus VIH, et tente de comprendre comment et où le virus se “cache” dans le corps d’une  personne atteinte du VIH sous traitement antirétroviral (car le virus n’est jamais complètement éliminé).

Géraldine Schott, Ph. D.

Géraldine Schott est universitaire en bio-chimie et chimie moléculaire, titulaire d’un Ph. D. de University of Texas Medical Branch. Son travail de recherche porte sur l’étude des bases moléculaire des maladies auto-immunes. Sa thèse de Ph. D. mettait en avant les liens entre immunologie, génétique et différenciation des pré-molécules d’ARN messager. Précédemment, elle a supporté des startups de Houston pour leurs rondes de financement, obtentions de subventions, business stratégie, etc. Forte de ses expériences, Géraldine prend part au tissu industriel de startups en sciences biologiques à Houston.